Salle de bain rétro : élégance à l’ancienne et matériaux modernes

27 juin 2018
176 vues
7 minutes de lecture

La salle de bain rétro apporte à la maison un cachet d’antan. Tandis que les formes traditionnelles ravissent les yeux, les matériaux et composants modernes assurent le confort au quotidien.

Surfaces lumineuses, design minimaliste, WC suspendus et cabines de douche spacieuses : ce modèle de salle de bain n’est pas uniquement appliqué dans les maisons individuelles en Suisse mais aussi dans des hôtels ou des centres de congrès du monde entier. En revanche, une salle de bain rétro produit un effet tout autre: les baignoires à pieds solides, les lavabos généreusement galbés et la robinetterie parfaitement lustrée rappellent les hôtels de style Art nouveau ou encore les appar­tements de notre enfance. Les cuvettes de WC au sol avec chasse d’eau haute position à chaînette paraissent presque aussi exotiques.

Seulement voilà, qui peut s’offrir une salle de bain rétro ? «Notre clientèle dans ce segment de marché regroupe tous les propriétaires de maisons de maître ou de villas. Lorsque celles-ci sont rénovées, la salle de bain doit se fondre parfaite­ment dans le style du bâtiment», explique Thomas Schelker, gérant de la société Edles Bad GmbH à Dintikon. Son entre­prise propose une gamme complète d’articles rétro, allant du mélangeur à trois trous de style victorien à la baignoire dégagée. En Suisse, les salles de bain rétro ne représentent qu’un marché de niche. Comme le souligne Monsieur Schel­ker: «Une salle de bain ne doit pas simplement convenir au bâtiment, mais aussi à ses utilisateurs.» Le spécialiste de la salle de bain impute précisément ce motif à la faible demande. Presque tous les propriétaires de logements se disent mo­dernes, « et les gens modernes ne veulent pas de salle de bain à l’ancienne.»

Design éclectique

Pour ce qui est de l’aménagement intérieur, la tendance est au mélange des styles, des époques et des gammes de prix.

Et, grâce à la notion quelque peu fourre-tout de «shabby chic», toute décision relative à la déco se justifie: de la cage à oiseaux colorée jusqu’aux maximes profondes inscrites sur des plaques en métal, en passant par les chaises de jardin tordues. Il en va autrement pour la salle de bain. «La cohérence s’impose», précise Monsieur Schelker, «sinon ce n’est pas esthétique. Un mélangeur moderne sur un lavabo à l’ancienne, c’est le jour et la nuit.» Les amateurs de salles de bain rétro devront donc opter pour une ligne céramique appropriée, comprenant WC et/ou bidet, baignoire, lavabo et robinetterie adéquate.

Alors que les baignoires modernes sont généralement fabri­quées en acier émaillé ou en acrylique, Thomas Schelker vend plutôt des vasques en fonte minérale massive dans le segment de marché rétro. Les baignoires massives sur pied doivent être remplies avec de l’eau un peu plus chaude que la normale, ce qui explique que la température est mainte­nue relativement longtemps. En termes de nettoyage, il faut moins prendre en compte le matériel que la surface : des modèles fortement galbés et dotés de nombreuses fioritures sont certes plus esthétiques que les baignoires standard mais aussi plus difficiles à laver.

The Bath Shop spécialiste des baignoires rétro

Dans son magasin situé près du Lindenhof, à Zurich, Mike Federer propose notamment des lavabos et des cuvettes de toilette bleu clair, jaune ou vert. Même si ces couleurs des années 50 ne sont pas au goût de tout le monde, les ama­teurs y trouvent leur compte. «La plupart de nos commandes incluent toute la salle de bain», explique Monsieur Federer. Et de poursuivre: «Nous livrons tous les éléments: baignoire et lavabos, robinetterie, sèche-serviettes et autres accessoires». La plupart des clients possèdent une maison individuelle et, bien souvent, leur architecte d’intérieur les représente. « On entend régulièrement que les formes anguleuses et modernes des salles de bain ne plaisent plus aux maîtres d’ouvrage, qui se tournent ainsi plus volontiers vers une alternative », se réjouit Mike Federer.

Design traditionnel et technique moderne ne sont pas incom­patibles.

Parmi les baignoires proposées chez The Bath Shop, on retrouve quelques modèles en fonte émaillée, et les autres sont fabriquées à partir de vitrite. «C’est un matériau com­posite qui emmagasine la chaleur presque six fois mieux que la fonte», explique Monsieur Federer. Il est d’ailleurs chaud au toucher. Des clapets Geberit utilisés pour la chasse d’eau haute position permettent d’obtenir une pièce alliant le design anglais à l’ingénierie suisse.

En ce qui concerne la robinetterie, même les plus nostalgiques peuvent s’en remettre à l’inté­rieur de haute qualité à base de composants en céramique modernes pratiquement inusables. «Des fabricants de renom tels que Grohe ou encore Dornbracht utilisent les mêmes composants », se félicite Mike Federer « et, aujourd’hui, la substitution des vieux presse-étoupes toujours humides par des joints d’étanchéité en céramique va de soi.»

Un achat à examiner sous tous les angles

Avoir des goûts particuliers coûte plus cher, même pour la salle de bain. La différence de prix entre les produits rétro de Thomas Schelker et les articles standard n’est pas énorme. En revanche, de nombreuses baignoires et robinetteries ne se trouvent pas en stock et nécessitent d’être importées. Les frais supplémentaires découlent donc de la livraison. Les frais de transport et les taxes douanières se traduisent facilement par des coûts supplémentaires d’environ 200 francs pour chaque objet.

Le fait d’acheter tous les produits chez le même fabri­cant allège naturellement la facture. Le montage des pièces importées est quant à lui relativement simple. « Les WC bri­tanniques font aussi l’affaire. Ce sont des articles modernes et conformes aux normes DIN », explique le gérant de la société Edles Bad GmbH. Il faut simplement veiller à fournir au préalable les données techniques à l’installateur. Mike Federer, gérant de The Bath Shop, nous explique à propos des différences de prix: «Comparons ce qui est comparable. Les robinetteries et produits céramiques haut de gamme des autres fabricants sont aussi chers que nos articles rétro.» En outre, le vaste stock de The Bath Shop a permis de réduire les coûts à l’importation.

Une fois le mobilier rétro installé dans la salle de bains, ce sont des questions d’une toute autre nature qui surgissent: le robinet de style victorien s’accorde-t-il avec la brosse à dents électrique quoique recommandée par la dentiste ? Le maître d’ouvrage peut-il continuer à tailler sa barbe avec un rasoir à trois lames ou devrait-il plutôt se procurer un blaireau avec un rasoir à main? Heureusement, la solution n’a, elle, pas changé depuis plus d’un siècle: pour pallier le désordre quotidien dans la salle de bain, il suffit d’une grande armoire ou d’une bonne dose de patience – au choix.

« »

Vous aimerez aussi :

Juridique

Jurisprudences récentes - juin 2018

Revirement de jurisprudence de la cour de justice sur la motivation de l'avis de fixation du loyer initial
Géraldine Schmidt
5 minutes de lecture