Wellness à domicile : mode d’emploi

23 décembre 2021
82 vues
5 minutes de lecture

Durant les sombres et froides journées d’hiver, il est essentiel de veiller à son propre bien-être. Nul besoin de vacances wellness onéreuses, puisque votre propre domicile s’y prête à merveille sans vous demander d’importants efforts. Il est tout à fait possible de se créer une véritable bulle de douceur chez soi, tout en se ménageant des pauses détentes régulières pour se déconnecter du quotidien.

Savoir identifier les signaux

En réalité, le terme anglais « wellness » ne signifie ni plus ni moins que « bien-être ». Aujourd’hui, ce terme générique est employé pour désigner diverses approches globales visant un objectif commun : favoriser la santé. D’où l’importance d’identifier à temps les signaux que nous envoie notre corps. « Nous avons particulièrement besoin de chaleur et de détente lorsqu’il fait froid », explique Jessica Schlegel. Cette spécialiste du bien-être et gérante du Day Spa à Berthoud recommande de prendre régulièrement du temps pour soi et d’organiser cette parenthèse à bon escient. « Cela aide notre corps à s’adapter à toutes les saisons et aux contrariétés qu’elles comportent. »

Mais comment aménager ce « temps pour soi», au juste ? Il n’y a pas de réponse universelle à cette question. Chacun doit trouver ce qui l’aide à se sentir bien en prenant en compte les aspects importants que sont les soins corporels, l’alimentation et le mouvement (voir encadré). Les bains ont également un effet particulièrement bénéfique − ce n’est pas un hasard si les Romains accordaient autant d’importance aux thermes il y a 2000 ans.

Le bain idéal

Pour que votre bain produise réellement l’effet escompté, voici quelques. La température idéale de l’eau, par exemple, est comprise entre 37 et 38 degrés. « Au-delà de cette température, l’eau assèche la peau. De même, cela risque d’exercer une trop forte pression sur la circulation sanguine », poursuit la spécialiste. Le mieux est de s’immerger entièrement dans le bain et d’y rester pendant 10 à 15 minutes. « Un additif de qualité pour le bain, des bougies aux effets apaisants et une musique douce rendront l’expérience plus intense et relaxante. » À la sortie du bain, il s’agira de poursuivre le processus de détente en se reposant. Rien de tel qu’un bon livre ou un thé parfumé − à chacun sa méthode.

Ceux qui souhaitent y mettre les moyens pourront réaliser des travaux afin d’ajouter à leur intérieur quelques options wellness complémentaires. Par exemple, on peut aujourd’hui s’offrir un sauna modulaire très simple à installer pour quelques milliers de francs. Pour une détente maximale, on optera également pour un jacuzzi ou un hammam.

Le bien-être passe aussi par la peau

Les soins cutanés ont eux aussi une action extrêmement bénéfique sur notre bien-être. En appliquant régulièrement des crèmes sur sa peau, on lui permet de se régénérer tout en protégeant l’épiderme des agressions extérieures. Là encore, les besoins sont propres à chaque personne en fonction de son type de peau.

Les peelings et masques pour le visage constituent deux possibilités efficaces et très répandues de prendre soin de son épiderme. Le peeling rend la peau plus élastique et assure une meilleure pénétration des substances actives contenues dans les produits de beauté. L’application du masque qui s’en suit hydrate la peau, luttant ainsi contre son asséchement. En fonction des besoins, le masque peut avoir une action raffermissante, matifiante, apaisante, stimulante ou purifiante.

Prendre du temps pour soi

Mais les bains et les soins cutanés ne sont que deux facteurs de bien-être parmi tant d’autres. Pour beaucoup, la méditation, le yoga ou la lecture aident à se délasser. La musique joue également un rôle important à cet égard. Et, puisque nous sommes des êtres sociaux, les contacts avec nos amis et nos proches ont bien entendu une influence positive sur notre bien-être. N’oublions pas le sommeil, qui constitue un ingrédient essentiel de la recette. Faire des micro-siestes au cours de la journée permet également au corps de reprendre des forces.

L’essentiel est de dédier régulièrement du temps à son propre bien-être et d’en profiter réellement. Le tout en mettant de côté son smartphone pour ne pas se laisser distraire par les notifications. « Cela permet de s’assurer que le cerveau ne soit pas saturé d’informations sur une longue période, mais puisse au contraire se mettre en pause », précise Jessica Schlegel. Et d’ajouter : « C’est en nous détachant des sursollicitations quotidiennes que nous pouvons nous concentrer sur ce qui nous fait réellement du bien. »

Si vous écoutez votre corps et testez par exemple l’une des options proposées, vous ne tarderez pas à remarquer ce qui fonctionne pour vous. Si ce n’est pas le cas, faites-vous conseiller par un professionnel (coach en nutrition ou coach sportif, spécialiste de la beauté…) qui saura vous indiquer la combinaison gagnante.

Les principaux ingrédients du bien-être

Soins corporels

La peau, qui constitue l’organe le plus grand du corps humain, est en contact permanent avec l’air. En plus de ses nombreuses fonctions protectrices, elle reflète notre état de santé général. Il est important pour le moral de « se sentir bien dans sa peau », ce qui fait des soins corporels un élément essentiel du bien-être.

Alimentation

Si vous attendez le niveau maximum de capacité et de fonctionnement de la part de votre corps, vous devez lui procurer les sources d’énergie nécessaires. Absorber les nutriments et substances vitales appro- priés vous aidera à garder ou à acquérir la santé ainsi qu’une bonne forme physique. N’oubliez pas de boire − on recommande 1,5 à 2 litres d’eau par jour.

Mouvement

Si vous aimez le sport, c’est tant mieux. Cela ne doit pas forcément être du sport de haut niveau : certains aiment pratiquer dans le cadre d’un cours collectif, d’autres préfèrent courir en forêt, pédaler sur leur home trainer ou encore simplement se promener régulièrement avec leur chien. Tout type de mouvement apporte des bienfaits, du moment qu’il est adapté à la constitution de votre corps.

« »

Vous aimerez aussi :

Édito

Trop d’impôt tue l’impôt !

Nous avons pris connaissance de l’arrêté du Conseil d’État qui fixe les taux de capitalisation pour établir les valeurs fiscales 2021 des immeubles de rendement. Il s’agit des biens immobiliers qui comportent plus de deux unités, qu’elles soient louées ou occupées par leurs propriétaires. Ces valeurs fiscales servent de base de calcul de l’imposition sur la fortune de leurs propriétaires.
Christophe Aumeunier
3 minutes de lecture