Muller Energies : une solution innovante pour la sobriété énergétique

1 décembre 2023
378 vues
7 minutes de lecture

Mode, vacances, déplacements… La sobriété s’est imposée ces dernières années comme une tendance de fond. Face au réchauffement climatique, à la flambée des prix de l’énergie et à la mise en place du nouveau règlement de la loi sur l’énergie, cette manière plus mesurée de consommer s’applique également au secteur de l’immobilier.

Philosophe franco-suisse, professeur honoraire à l’Université de Lausanne et spécialiste des questions environnementales, Dominique Bourg déclarait dans une interview donnée à France Inter : « La sobriété, ce n’est pas vivre plus mal, c’est apprendre à vivre mieux. »

Une vision que partage l’entreprise genevoise Muller Energies qui a développé, en 2019, un système d’optimisation unique, le système GE (Gestion Energies).

« Le principe est de proposer aux propriétaires une solution peu coûteuse grâce à laquelle les réglages de chauffage sont optimisés automatiquement sans remplacement du système de régulation de la chaufferie » explique Gregory Muller, directeur de l’entreprise.

Gregory et Gilbert Muller lors de l’inauguration du système GE en 2019

Avec l’ajout de notre boîtier et de sondes de température dans les appartements, la chaufferie est capable d’ajuster ses réglages en permanence, selon les températures ambiantes et prévisions météo. Cette optimisation continue minimise les consommations et ainsi l’IDC, les charges de chauffage, et les émissions polluantes – tout en maîtrisant le confort des résidents, grâce aux sondes dans les appartements

Autre avantage à plus long terme: la réduction de la puissance de la future chaufferie, dont le coût est exponentiel avec les pompes à chaleur ou la taxe de puissance de raccordement aux réseaux de chaleur.

Les sondes de température ambiante connectées permettent encore d’ajuster les réglages au fur et à mesure d’éventuels travaux d’amélioration de l’enveloppe thermique. Les consommations après travaux sont ainsi minimisées et l’investissement du propriétaire est valorisé au maximum.

La télérelève des compteurs assure quant à elle un suivi énergétique quotidien. Des sondes placées sur les installations de panneaux solaires thermiques contrôlent que la production soit à la hauteur du niveau d’ensoleillement de chaque jour, avec une alerte en cas de panne ou de rendement insuffisant.

Et la détection de panne de la chaufferie permet de lancer le processus de dépannage avant que les résidents ne ressentent un manque de chauffage ou d’eau chaude.

Une performance boostée

Le Règlement de la loi sur l’énergie étant basé sur les consommations réelles des bâtiments (IDC), différentes solutions ont vu le jour pour limiter autant que possible les travaux d’isolation toujours très coûteux. L’optimisation s’est largement imposée car elle permet une baisse des consommations immédiate et sans investissement.

Avec une économie de 16% en moyenne, elle est désormais obligatoire pour les bâtiments au-dessus du nouveau seuil IDC réglementaire de 450 Mj/m2.an, soit la moitié du parc des bâtiments genevois.

Cependant, les performances de l’optimisation peuvent encore être boostées grâce à l’anticipation météo et au monitoring par exemple.

C’est là que le système GE se démarque avec ses 25,7% d’économie en moyenne sur 387 bâtiments à Genève. Les sondes de température ambiantes connectées à la chaufferie permettent de chauffer plus juste, et l’anticipation météo réduit automatiquement la distribution de chaleur quand les prévisions des prochaines heures annoncent du soleil ou une remontée de la température extérieure.

Un système home made

Le système GE a le grand avantage d’avoir été développé par l’entreprise qui l’utilise, Muller Energies. De ce fait, « nous maîtrisons tous les algorithmes, et pouvons ainsi aller plus loin dans l’optimisation qu’avec un boîtier externe, explique Gregory Muller. Par ailleurs, en tant que chauffagiste, nous bénéficions du retour d’expérience des résidents qui nous permet d’affiner nos réglages continuellement. Nous sommes le seul intervenant pour l’ensemble des réglages de la chaufferie et du système de régulation prédictive, ce qui évite cette situation où le chauffagiste et l’entreprise en charge du boîtier d’optimisation se renvoient la balle. Il y a alors un vrai engagement de nos équipes sur l’ensemble des différentes facettes des installations que ce soit la production de chaleur, d’eau chaude, le solaire, la ventilation, l’anticipation météo ou encore les interventions dans les appartements. Cela nécessite une communication quotidienne entre les équipes de maintenance et d’optimisation, ainsi qu’entre les équipes de bureau et de terrain, ce qui n’est évidemment pas possible entre deux sociétés distinctes. »

Des atouts confirmés par les performances

Les résultats enregistrés pour la saison 2022-2023 témoignent du niveau élevé des économies réalisées. Ainsi, sur la base des IDC et après déduction des gains associés aux travaux, 83% des bâtiments utilisant le système GE ont enregistré une économie de plus de 20%, un tiers des bâtiments affiche une économie de plus de 30%, et 13 bâtiments ont vu leur consommation baisser de plus de 40%.

Sur les 264 bâtiments au-dessus du seuil IDC de 450 Mj/m2 avant la mise en place du système GE, plus que 40 d’entre eux sont encore au-dessus du seuil réglementaire, soit 10% seulement du parc entier.

L’économie pour la saison est de l’ordre de 3 millions de francs avec une facture de seulement 370’200 francs au total pour les prestations d’optimisation, soit 12% des économies brutes.

La facture des charges de chauffage de quelque 8’207 ménages genevois a été allégée de 327 francs par logement et 6’150 tonnes de CO2 n’ont pas été rejetées dans l’atmosphère.

Quant à la température ambiante, les 3’602 sondes installées dans les appartements ont relevé une température moyenne de 20,87°C entre le 1er octobre 2022 et le 30 avril 2023. À terme, le système GE pourrait également être une solution intéressante pour les propriétaires de maison.

Lauréat des Trophées SIG

Active depuis plus de 75 ans dans la maintenance d’installations de chauffage et de ventilation, l’entreprise Muller Energies a toujours été innovante. En 1982, elle avait déjà lancé le premier système de télésurveillance à Genève et, en 2002, le concept des contrats d’optimisation.

En 2023, l’entreprise genevoise a été distinguée dans le cadre des Trophées SIG de la transition énergétique en remportant le trophée dans la catégorie chauffagiste pour la 3e année consécutive, avec son système GE.

Contact et informations :

Muller Energies
11 B, chemin de la Pallanterie – Meinier
Tél. +41 22 722 19 10
contact@muller-energies.ch
www.muller-energies.ch
www.gestion-energies.ch

« »

Vous aimerez aussi :

Édito

Élections fédérales 2023 : six sur sept !

Votre mobilisation sans faille permet à six des sept candidats soutenus par la CGI d’être élus ! C’est tout à fait remarquable.
Christophe Aumeunier
2 minutes de lecture