Les hypothèques vertes, qu’est-ce que c’est ?

22 août 2022
141 vues
4 minutes de lecture

Le potentiel de rénovation énergétique durable des immeubles résidentiels en Suisse est significatif. Plus d’un million d’immeubles hélvétiques ont un besoin urgent de rénovation énergétique. Environ 60 % d’entre eux ont plus de 20 ans et une grande partie a encore recours aux énergies fossiles pour se chauffer.

Les modernisations des systèmes énergétiques sont désormais fortement encouragées par l’État, entraînant un véritable boom ces derniers mois. De nombreuses banques, quelques caisses de pension ainsi que des fondations de placement ont introduit des offres hypothécaires spéciales pour les bâtiments à haute efficacité énergétique : les hypothèques vertes. Les fournisseurs accordent des réductions sur l’hypothèque si le logement à financer répond aux normes de certificats Minergie ou des classes CECB (certificat énergétique cantonal des bâtiments). Les exigences varient fortement d’un établissement à l’autre. Il est encore difficile d’obtenir une vue d’ensemble du marché.

Vers une simplification des critères d’octroi d’une hypothèque verte

Les certifications comme Minergie ou CECB sont coûteuses, en particulier pour les biens immobiliers existants. Elles peuvent s’élever à environ 1500 francs suisses pour une maison individuelle. C’est pourquoi MoneyPark vise à rendre les hypothèques vertes plus facilement accessibles. Au regard des économies réalisées sur le plan énergétique à l’aide de systèmes plus durables, des mesures telles que l’assainissement de l’enveloppe du bâtiment ou le remplacement du chauffage au mazout par une pompe à chaleur doivent également donner droit à des réductions hypothécaires. De plus, cette approche limite les charges assumées par les emprunteurs hypothécaires.

Une offre restreinte mais en augmentation

Il n’existe pas de chiffres précis sur le volume d’hypothèques vertes accordées à ce jour en Suisse. Leur part représenterait moins de 10 %. Notre portefeuille d’offres comprend environ une vingtaine de fournisseurs d’hypothèques vertes constituée de banques, de caisses de pension et de fondations de placement. Une forte augmentation de la demande est attendue au cours des prochains mois. Il sera possible de répondre à cette demande uniquement si les produits sont accessibles avec des critères uniformes, simples et clairs et si leur prix ne dépasse pas celui des offres dites conventionnelles les plus attractives. Nous recommandons aux emprunteurs hypothécaires à la recherche d’une hypothèque verte de comparer les différents fournisseurs et de se renseigner sur les éventuelles réductions appliquées sur l’hypothèque dans le cadre d’un bien immobilier efficace sur le plan énergétique. Ces réductions sont souvent de l’ordre d’un quart ou d’un demi pour cent et généralement limitées à un certain nombre d’années.

Les hypothèques vertes, une durée de vie limitée ?

Avec la diminution des polluants émis par les nouvelles constructions par rapport aux immeubles existants et le durcissement des prescriptions en la matière, les hypothèques vertes seront probablement disponibles durant une période transitoire d’une dizaine d’années seulement. Si nous voulons atteindre les objectifs climatiques fixés, les standards du parc immobilier suisse doivent évoluer rapidement.

MoneyPark, le spécialiste hypothécaire et immobilier
Votre succursale à Genève : 022 730 10 10
www.moneypark.ch

« »

Vous aimerez aussi :

Édito

Inflation et hausse des taux hypothécaires : des questions qui ressurgissent pour les propriétaires !

Alors que, pendant des années, les taux hypothécaires étaient au plus bas, poussant ainsi les valeurs immobilières vers le haut, la pandémie et la crise en Ukraine ont modifié la donne.
Anne Hiltpold
3 minutes de lecture