Energie: Comment faire face à l’envolée des prix et adopter les bons gestes ?

22 août 2022
313 vues
7 minutes de lecture

Les médias s’en font l’écho depuis plusieurs semaines : une augmentation des tarifs, toutes énergies confondues, est attendue dès cet automne. Sur la base des conseils de Suisse Énergie, des SIG et de notre conseiller en énergie, Marc Girelli, vous retrouverez dans notre article une liste d’actions et de petits travaux rapides, simples et efficaces qui vous permettront de limiter votre consommation et par ricochet la surchauffe des factures.

Quel que soit votre type de chauffage ou le nombre de pulls enfilés, vous aurez froid et consommerez davantage si votre logement est mal isolé. En cause : les déperditions de chaleur que l’on retrouve au niveau de la toiture ou encore de la façade. Impossibles à corriger intégralement en 3 mois, les travaux qui impactent l’enveloppe du bâtiment se font à moyen et long terme, le temps de faire un diagnostic énergétique, de cibler les travaux, de réunir les fonds, de se renseigner sur les subventions possibles, de trouver les artisans, de déposer puis d’obtenir les autorisations de construire et, enfin, de réaliser les travaux.

Pour Marc Girelli, Expert CECB, AMO Energie & Ingénieur et Gérant de BED’In Sàrl, quelques travaux simples et rapides permettent d’avoir des premiers effets sur votre consommation en peu de temps. Ils ne dispensent aucunement de se lancer dans une rénovation énergétique mais atténueront légèrement la hausse des prix attendue cet automne. L’ingénieur rappelle que le comportement des habitants et l’usage qui est fait des locaux sont aussi importants en matière d’économies d’énergie que les travaux.

Chauffage

Le chauffage absorbe les deux tiers des besoins globaux en énergie des ménages. Notre consommation dépend essentiellement de nos usages et de nos habitudes, mais aussi du type de logement habité. Le propriétaire d’un appartement ancien en ville aura des besoins différents de la propriétaire d’une maison Minergie située à la campagne, par exemple. Difficile dans un bâtiment Minergie d’économiser davantage sur le chauffage, c’est l’usage du logement qui fera la différence. A l’inverse, le propriétaire d’un logement ancien pourra influer tant sur le chauffage que sur l’électricité grâce à des investissements ciblés couplés à des actions simples au quotidien.

Régler correctement la température : Les SIG et Suisse Energie recommandent de ne pas chauffer toutes les pièces à la même température : comptez 20 degrés dans le séjour (position 3 sur la vanne thermostatique) et 17 degrés dans la chambre à coucher (position 2). N’oubliez pas de réduire le chauffage si vous vous absentez et de le couper lorsque vous aérez une pièce. A noter que chaque degré de température en moins dans les locaux représente une économie de 6% des frais de chauffage. Un pull compense facilement ces degrés en moins.

Marc Girelli précise que l’installation de vannes thermostatiques fait partie des travaux simples et rapides à moindres coûts permettant de réguler la chaleur et donc d’économiser de l’énergie.

Utiliser entièrement la chaleur : Pour que la chaleur circule sans entrave dans les locaux, ne masquez pas les corps de chauffe ni par des meubles ni par des rideaux. Par temps froid, fermez systématiquement les volets et les stores durant la nuit, afin de réduire les déperditions de chaleur dans les locaux, mais pensez à les rouvrir le matin pour que le soleil réchauffe les pièces en journée.

Pour éviter les déperditions de chaleur et les entrées d’air froid, pensez également à vérifier l’étanchéité de vos fenêtres. Un simple remplacement des joints peut faire la différence, le temps de vous lancer dans des travaux plus importants.

Marc Girelli souligne que dans de nombreuses villas, les caves sont les grandes oubliées des déperditions de chaleur. Le plafond, bien souvent mal ou peu isolé, laisse s’engouffrer l’air froid dans l’habitation. Les travaux d’isolation du plafond sont rapides et efficaces.

Mieux régler sa chaudière : L’optimisation d’une chaufferie peut aisément être mise en place sur des chaudières qui alimentent au minimum 20 logements. Le chauffagiste accompagné d’un bureau d’études optimise la chaufferie avec une liste de 25 réglages spécifiques, par exemple en assurant une bonne veille du chauffage durant la nuit.

Eau chaude

En Suisse, chaque personne consomme en moyenne 140 litres d’eau par jour (40 litres pour les sanitaires, 28 litres pour bain/douche, 16 litres pour le lavabo de la salle de bain). Un tiers de cette eau est de l’eau chaude assurée le plus souvent grâce au gaz, au mazout ou à l’électricité. Une astuce simple permet pourtant d’économiser beaucoup d’eau et, partant, également de l’énergie et de l’argent.

Installer des brise-jets : Dans la cuisine comme dans la salle de bain, utilisez des robinets, pommeaux et autres dispositifs de la classe d’efficacité A et économisez jusqu’à 50% d’eau sans perte de confort. Les régulateurs de débit modernes sont simples à visser sur la robinetterie en lieu et place des anciens brise-jets.

Electricité

Eteindre ses appareils : La plupart des appareils ne sont utilisés qu’une à deux heures par jour. Le reste du temps, ils demeurent en mode veille et représentent entre 4 et 15% de la consommation électrique d’un ménage. Les box internet, imprimantes, ordinateurs et presque tous les autres appareils peuvent être déconnectés complètement du réseau en utilisant des multiprises à interrupteur.

Passer aux lampes à LED : Pour assurer un bon éclairage, les lampes à LED sont incontournables en termes d’efficacité énergétique, de qualité et de durée de vie. Il en existe pour presque tous les types d’éclairage dans un logement.

Eclairage des communs : Les gisements d’économies sont aussi importants dans les communs des immeubles. Les nombreux tubes fluorescents d’un parking souterrain peuvent par exemple être remplacés par des tubes LED qui consomment deux fois moins d’énergie et associés à un détecteur de mouvements qui réduira la consommation globale.

Mieux choisir ses appareils : Dans un ménage suisse, on peut trouver jusqu’à cent appareils fonctionnant à l’électricité. Lors du remplacement de l’un de vos appareils, optez pour un appareil moins énergivore en regardant bien les étiquettes énergie.

La CGI a interpellé la direction des SIG pour exprimer sa très vive inquiétude relative aux hausses de l’énergie. Nous avons formellement invité les SIG à tout mettre en œuvre pour limiter de trop lourds impacts sur les consommateurs et aussi à ponctuellement réduire ses amortissements et ses marges de profits.

En savoir plus:

www.ge-energie.ch : guide de mesures et de subventions pour améliorer l’efficience énergétique de vos bâtiments via notamment le programme SIG-Eco21

www.suisseenergie.ch : programme d’encouragement de la Confédération en matière d’énergie renouvelable et d’efficacité énergétique

A noter que les membres de la CGI bénéficient des conseils d’un ingénieur en énergie à tarifs préférentiels. Pour le joindre, contactez notre standard au 022 715 02 00.

« »

Vous aimerez aussi :

Édito

Inflation et hausse des taux hypothécaires : des questions qui ressurgissent pour les propriétaires !

Alors que, pendant des années, les taux hypothécaires étaient au plus bas, poussant ainsi les valeurs immobilières vers le haut, la pandémie et la crise en Ukraine ont modifié la donne.
Anne Hiltpold
3 minutes de lecture