Retour sur l’Assemblée générale des sections SPV et GPA de la Chambre genevoise immobilière

1 décembre 2023
363 vues
4 minutes de lecture

C’est avec grand plaisir que la Chambre genevoise immobilière a accueilli plus de 200 personnes lors des Assemblées générales de la Section des propriétaires de villa (SPV) et du Groupement des propriétaires d’appartement (GPA) le 18 septembre 2023.

Chaque section a tenu son assemblée générale propre avant de se retrouver dans l’auditorium de la FER pour une conférence commune, laquelle a été précédée d’une présentation des candidats soutenus aux élections fédérales par la Chambre genevoise immobilière. Nous remercions Diane BARBIER-MUELLER, Céline AMAUDRUZ, Roger GOLAY et Mauro POGGIA pour leur présence.

Suite à cette présentation, Madame Valérie LEMAIGRE, Cheffe-économiste à la Banque cantonale genevoise, a fait un point de situation sur les perspectives économiques pour Genève, et Madame Pierrette JATON KLOPFENSTEIN, responsable de la Division Genève à la BCGE, a exposé la situation hypothécaire à Genève.

Dans son exposé, Madame JATON KLOPFENSTEIN s’est penchée sur la remontée des taux directeurs et sur les conséquences pour Genève. Concernant l’évolution du marché genevois, elle a procédé à une comparaison entre les prix des appartements et des villas sur le marché suisse et genevois. Il en ressort une légère hausse des prix des appartements suisses et genevois, alors que le prix des villas est légèrement à la baisse. L’année 2022 a été une année record en termes de transactions immobilières. Ces dernières années, le canton de Genève a augmenté de manière constante le nombre de logements mis en chantier et, donc, le nombre de logements mis à disposition sur le territoire genevois. Cela n’a malheureusement pas permis de faire diminuer le taux de vacance des logements compte tenu du nombre d’habitants croissant du canton.

Madame JATON KLOPFENSTEIN a rappelé que, lors du calcul d’un prêt hypothécaire, le taux annoncé ne correspondait finalement pas au taux appliqué compte tenu de l’économie fiscale liée au taux d’imposition marginal. A titre d’exemple, une différence de taux de pratiquement 1 % pouvait être remarquée sur une hypothèque de 300 000 francs.

Finalement, en ce qui concerne les appartements de rendement mis en location, l’intervenante a rappelé que le taux hypothécaire de référence était monté à 1,5 % le 1er juin dernier, de sorte que les loyers de certains appartements pouvaient être augmentés.

Dans sa présentation, Madame LEMAIGRE a procédé à une analyse du marché de ces dernières années. Elle a notamment souligné qu’après la pandémie et une déflation, une forte inflation a été constatée en 2022 et en début d’année 2023, laquelle devrait se stabiliser pour la Suisse en 2024, selon les prévisions de la BCGE.

Valérie Lemaigre

En ce qui concerne le marché immobilier, Madame LEMAIGRE a rappelé que la Suisse a vécu plusieurs années avec des taux négatifs. La hausse des taux hypothécaires constatée a permis de repasser à des taux positifs, qui tendent à se stabiliser, ce qui est positif. Il en découle des courbes linéaires, avec une légère tendance à la stabilité, pour le prix du résidentiel, tant en Suisse qu’à Genève.

Nous remercions encore une fois nos intervenantes pour leur présentation de qualité et pour les perspectives intéressantes qu’elles ont annoncées pour Genève.

« »

Vous aimerez aussi :

Édito

Élections fédérales 2023 : six sur sept !

Votre mobilisation sans faille permet à six des sept candidats soutenus par la CGI d’être élus ! C’est tout à fait remarquable.
Christophe Aumeunier
2 minutes de lecture