Mobilisons-nous !

6 mars 2023
757 vues
3 minutes de lecture

Genève ne semble pas échapper aux constats faits dans plusieurs pays limitrophes : l’atomisation du paysage politique avec, en toile de fond, l’exacerbation d’intérêts particuliers qui échouent à rassembler pour favoriser un projet de société fédérateur.

Pas moins de onze partis politiques briguent les 100 sièges du Grand Conseil. Parmi eux, sept partis s’identifient à droite ! Une chose est sûre, il n’y en aura pas pour tout le monde et le nombre de voix « perdues », car attribuées à des candidats dont le parti n’obtiendra pas le quorum de 7 %, risque d’être extrêmement important. Douloureusement important. L’idée, éventuellement séduisante, de voter pour un nouveau parti pourrait, ainsi, être destructrice. Ce faisant, il est clair que l’équilibre politique du canton est menacé. Nos intérêts sont menacés.

Il s’agit, dès lors, d’élire et de faire élire pour les cinq prochaines années les femmes et les hommes qui partagent nos valeurs ; ils sont essentiels à la défense de nos intérêts constamment remis en cause – jusqu’au fondement même de la propriété. Nous devons donc voter utilement et nous vous proposons une liste de candidats qui ont déjà tous démontré, non seulement leur attachement à la propriété, mais qui ont aussi proposé des actes concrets en ce sens. Ils méritent notre confiance. Nous vous les présentons dans l’article qui leur est consacré.

L’engagement d’Anne Hiltpold, notre secrétaire générale adjointe, collaboratrice de la CGI depuis plus de 15 ans, est exceptionnel. Jour après jour, elle s’emploie à promouvoir la propriété. C’est dans ce contexte que nous prenons pleinement conscience de la chance qui est la nôtre de la voir se porter candidate au Conseil d’Etat. C’est bien dans ce cénacle, au niveau de l’exécutif, que les grandes orientations sont prises. C’est là que, ces 5 prochaines années, il sera décidé de poursuivre des attaques dispendieuses contre la propriété pour favoriser des formes de logements collectivistes subventionnées ou, au contraire, de proposer un juste rééquilibrage en faveur de la PPE. C’est là aussi, que la raison pourrait prôner que les comptes de l’Etat soient à l’équilibre et, ainsi, cesser d’augmenter sans arrêt les impôts.

A l’écoute, rassembleuse et déterminée, Anne Hiltpold saura, à n’en pas douter, faire valoir les intérêts des propriétaires et des futurs propriétaires au sein du Conseil d’Etat. Sa vision des enjeux et sa connaissance des dossiers ne peuvent qu’être bénéfiques pour les Genevois et la prospérité de notre canton. Les membres du comité de la CGI et tous ses collègues de travail vous recommandent chaleureusement de lui accorder votre suffrage et ceux de votre réseau.

J’appelle à la mobilisation générale ! Allons voter et faisons voter !

« »

Vous aimerez aussi :

Bâtiments historiques

L’Alhambra, une salle si bien nommée

La mythique salle de spectacles de l’Alhambra, chère au cœur des Genevois et particulièrement appréciée pour son acoustique, est classée monument historique depuis 1996. Avant d’en arriver là, l’œuvre de l’architecte Paul Perrin a connu de nombreux chamboulements, dont une rénovation et une menace de démolition.
Ann-Christin Nöchel et Pascal Viscardi
16 minutes de lecture