Les propriétaires incités à rénover

25 octobre 2019
74 vues
5 minutes de lecture

Vous avez un projet de rénovation ? L’Etat de Genève et SIG proposent un accompagnement pour aider les propriétaires immobiliers à rénover. Des experts vous conseillent pour faciliter vos démarches techniques. Le point avec Cédric Petitjean, Directeur à l’office cantonal de l’énergie, et Pascale Le Strat, Directrice du programme éco21 de SIG.

L’État et SIG proposent un plan spécifique pour aider les propriétaires immobiliers à rénover. Pourquoi ?

Cédric Petitjean : La transition écologique devant conduire à la société à 2000 watts et à la neutralité carbone est un impératif. Les bâtiments représentent 47 % de la production de CO2. Il est donc capital d’accélérer la rénovation du parc bâti, dont le taux à Genève est trop faible.

Cette accélération passe par un accompagnement adapté à chaque type de propriétaire, qui est très souvent désarmé, s’il n’a pas confié son bien en gérance à une régie ou s’il ne dispose pas de conseils, vis-à-vis des démarches à entreprendre. Une rénovation est un projet d’importance, qu’il convient de planifier et de mettre en œuvre. Il fait appel à plusieurs thématiques, à plusieurs normes et à de nombreux corps de métiers.

Un propriétaire n’est en général pas coutumier des procédures administratives en matière d’autorisation de construire ou de dépôt de dossiers de subventions. C’est pour cela que l’Etat et SIG ont décidé de développer un catalogue de mesures à destination des propriétaires immobiliers dans l’idée de les accompagner sur toute ou partie de leur projet.

Pascale Le Strat (P. LS) : Par ailleurs, une étude a montré que les projets de rénovation doivent être accompagnés par un acteur qui porte la responsabilité de l’atteinte des objectifs énergétiques visés. La clé du succès se trouve dans l’accompagnement du projet de rénovation.

Le nouvel accompagnement rénovation vise à s’assurer que les objectifs d’économie sont bien atteints tant sur le plan technique que comportemental, notamment par le biais de prestations d’accompagnement et maitrise d’ouvrage énergétique (AMOén). Cela correspond à des prestations d’ingénierie en matière énergétique.

Le taux de rénovation à Genève est de 0,4-0,5 %. Qu’est-ce qui explique que ce taux soit si faible ?

C.P. : Ce taux est effectivement trop faible et il convient maintenant de passer à la vitesse supérieure. L’Etat, via son plan directeur de l’énergie, vise à multiplier par 5 le nombre de rénovations.

Quels bénéfices attendre de la rénovation de son patrimoine immobilier ?

C.P : Un bâtiment énergétiquement efficient offre de nombreux bénéfices. Pour le propriétaire par exemple, la valorisation de son bien immobilier, la déduction fiscale des travaux de rénovation et la diminution de plaintes par l’amélioration du confort des habitants. Le respect des dispositifs législatifs n’est pas à négliger.

Qu’est-ce que SIG et l’Etat proposent comme solution ?

C.P : L’OCEN et SIG-éco21 ont mis sur pied une solution dédiée aux projets de rénovations énergétiques. Ce nouvel accompagnement subventionné a pour objectif de maximiser la qualité des projets de rénovation et l’atteinte des objectifs de performance énergétiques visés. Il repose sur l’accompagnement d’un assistant à maîtrise d’ouvrage énergie (AMOén).

L’assistant à maîtrise d’ouvrage énergie (AMOén) accompagne l’équipe projet depuis l’étude préliminaire jusqu’à 2 ans après les travaux. Il appuie l’expert CECB pour orienter son client vers la solution la plus ambitieuse du point de vue énergétique, facilite les processus administratifs (demande d’autorisation et de subvention), suit de près la réalisation des travaux et pilote l’optimisation des installations techniques au terme du chantier. Il est garant de l’intégration des aspects énergétiques dans toutes les phases du projet et de l’atteinte des objectifs visés.

P. LS : Ces prestataires suivent une formation spécifique, utilisent une méthodologie commune et sont partenaires SIG au bénéfice d’une convention de collaboration.

Pour soutenir les acteurs de l’immobilier, l’Etat de Genève et SIG accordent des subventions pour les porteurs de projet de rénovation. Ces fonds proviennent notamment de la taxe sur le CO2 selon le barème en vigueur.

Ainsi, ces prestations sont subventionnées jusqu’à 60 000 CHF pour l’AMOén (soit jusqu’à 100 % de la prestation). A noter qu’en cas d’atteinte des objectifs de performance énergétique visés, 2 ans après les travaux, le propriétaire a droit à un bonus supplémentaire de 10 CHF/m2 de surface de référence énergétique (SRE).

Qui peut bénéficier de cette aide et comment faire ?

Tous les propriétaires immobiliers peuvent bénéficier des subventions dans la limite du budget annuel.

Plus spécifiquement, cet accompagnement vise les projets énergétiquement ambitieux, sur le Canton de Genève, permettant une amélioration de la classe énergétique de l‘enveloppe du bâtiment d’au moins 3, une labellisation Minergie rénovation, Minergie P Rénovation ou les nouveaux standards 2019 HPE/THPE. Les bâtiments soumis à des contraintes patrimoniales peuvent faire l’objet d’une dérogation au cas par cas. Les projets de mise en conformité ne sont pas éligibles.

Si vous êtes intéressé, n’hésitez pas à prendre contact par mail à l’adresse eco21.immobilier@sig-ge.ch ou par téléphone au 0844 21 00 21 (tarif local sur réseau fixe), afin de convenir d’une rencontre lors de laquelle les modalités de l’accompagnement vous seront présentées plus en détail.

« »

Vous aimerez aussi :

Édito

La mixité est indispensable !

La question de la proportion des logements et de l’étatisation du sol a été largement débattue depuis plusieurs mois et continuera encore à nous occuper dans les semaines à venir.
Anne Hiltpold
3 minutes de lecture