Catégorie

Édito

Édito

Nous obtenons des prix plus justes en zone de développement

Notre association a dû prendre acte de la volonté du Grand Conseil de prévoir dans le Plan directeur cantonal des déclassements possibles équivalant à 11% de la zone villa. Nos multiples interventions et notre prise de position exprimée dans le cadre de la première révision de ce Plan, ont incité le Grand Conseil, ce printemps, à préciser que ces 11% sont un maximum à ne pas dépasser.

Christophe Aumeunier
3 minutes de lecture
Édito

Edito – Avril 2019

Le rationnement de PPE en zones de développement est contraire à l’intérêt public.

Pascal Pétroz
3 minutes de lecture
Édito

Edito – Février 2019

En matière immobilière, bien des choses sont décidées dans notre canton, comme par exemple l’aménagement du territoire et les différentes zones, le droit de la construction ou encore la fiscalité cantonale. Mais ces normes, pour la plupart, reposent sur des bases fédérales ou doivent respecter des principes fixés par la Confédération. D’autres sujets sont réglés exclusivement par le droit fédéral, tels le droit du bail, le droit des contrats (entreprise, architecte, courtage), la poursuite et la faillite, le droit foncier et les droits réels, notamment le droit régissant la PPE.

Anne Hiltpold
3 minutes de lecture
Édito

Genève construit plus… mais Genève construit mal !

Chaque année, le Crédit Suisse réalise une étude du marché immobilier. A la demande de la Chambre genevoise immobilière, l’étude 2018 tient davantage compte des spécificités genevoises telles que les PPE en zone de développement.

Pascal Pétroz
3 minutes de lecture
Édito

Préférons la PPE en pleine propriété !

« Si je témoigne, c’est pour dire que la PPE en droit de superficie n’est pas un produit sûr : cela doit se savoir. » C’est ainsi que dénonce une courageuse propriétaire la situation issue d’une volonté de non renouvellement de son droit de superficie au Creux-de-Genthod, dans les colonnes de la Tribune de Genève du 16 août 2018.

Christophe Aumeunier
3 minutes de lecture
Édito

C’est un projet de société que nous défendons !

Les milliers de Genevois qui souhaitent devenir propriétaires ne doivent pas être contraints de quitter le canton ou de rester locataires, ce qui souvent, est plus onéreux. Ils doivent pouvoir trouver des logements en propriété en suffisance ce qui n’est absolument pas le cas aujourd’hui. La pénurie en ce domaine est importante.

Christophe Aumeunier
2 minutes de lecture