Vous souhaitez recevoir l’immoscope au format électronique ?

21 juin 2019
507 vues
2 minutes de lecture

Le magazine immoscope parait six fois par an. Tiré à 10’000 exemplaires, il est envoyé à tous les membres de la Chambre genevoise immobilière.

Les modes de lecture évoluent, c’est pourquoi la CGI a créé ce site dédié à l’immoscope. Sous forme de blog, il vous permet de consulter tous les articles parus depuis 2018, classés par thématique, sur votre ordinateur, votre tablette ou sur votre téléphone. Vous pouvez effectuer une recherche par mots clés pour retrouver en quelques clics tous les articles sur le sujet souhaité.

Consultez tous les articles sur votre ordinateur, votre tablette ou sur votre téléphone

Chaque édition est également disponible en pdf. Il est possible de télécharger le magazine depuis le site internet de la Chambre sur www.cgionline.ch ou directement sur www.immoscope-ge.ch.

Vous souhaitez recevoir l’immoscope au format électronique uniquement ?

Si vous préférez passer au « tout numérique » et abandonner la version papier, contactez-nous via info@immoscope-ge.ch. Nous vous avertirons par email de la sortie de chaque nouveau numéro et supprimerons votre abonnement papier.

Un choix n’excluant pas l’autre, il vous est également possible de continuer à recevoir l’immoscope dans votre boîte aux lettres tout en étant informé par email de la sortie du magazine en version électronique.

Vous déménagez ? N’oubliez pas de nous en informer !

En cas de changement d’adresse, n’hésitez pas à nous faire parvenir l’information en nous envoyant un email à info@immoscope-ge.ch. Nous effectuerons les changements pour que vous puissiez continuer à recevoir le magazine.

« »

Vous aimerez aussi :

Édito

Nous obtenons des prix plus justes en zone de développement

Notre association a dû prendre acte de la volonté du Grand Conseil de prévoir dans le Plan directeur cantonal des déclassements possibles équivalant à 11% de la zone villa. Nos multiples interventions et notre prise de position exprimée dans le cadre de la première révision de ce Plan, ont incité le Grand Conseil, ce printemps, à préciser que ces 11% sont un maximum à ne pas dépasser.
Christophe Aumeunier
3 minutes de lecture